Salutation de la lune en Yoga (Chandra Namaskar)

Définition

la Salutation à la Lune est une pratique très douce qui se concentre sur la souplesse et la recherche d’équilibre.

Elle fait travailler l’ouverture de hanches, les épaules, et permet de mobiliser l’ensemble du corps de manière douce et sans forcer.

Elle a pour volonté de nous aider à développer notre intuition et notre énergie féminine.

Cela dit, elle peut se pratiquer autant chez les femmes que chez les hommes. Cet enchaînement peut se pratiquer lors de la pleine lune ou de la nouvelle lune. 

D’autre part, il est à inclure dans vos séances de préférence en soirée tous les autres jours du mois.

En effet, cette salutation apaise les tensions de la journée et prépare le corps au sommeil.

De quoi avez-vous besoin

Pour la pratique de cette suite de mouvements, vous aurez besoin d’un tapis souple et de briques :

Origine de la Salutation à la Lune

L’origine de la Salutation à la Lune remonte à 1969. En effet, elle a été abordée pour la première fois par Swami Satyananda Saraswati dans son ouvrage « Asana, Pranayama, Mudra, Bandha ».

Dans cette version, elle ressemblait beaucoup à la Salutation au Soleil, bien qu’elle soit complétée par des postures d’étirement latéraux aussi nommé croissant de lune.

Aujourd’hui, on a adopté une autre version de la Salutation à la Lune qui inclue notamment la posture de la Déesse (Utkata Konasana). Cependant, vous pourrez trouver de nombreuses pratiques de « Salutations à la Lune » avec de nombreux autres mouvements ou enchaînements.

Meilleur moment pour effectuer le Chandra Namaskar

Ainsi, la Salutation au Soleil est parfaite pour débuter la journée ou la séance, tandis que la Salutation à la Lune délivre ses bienfaits à la fin du jour, lorsque l’astre lunaire commence à se faire visible.

Les bénéfices pour la santé

La nature est dotée d’abondance et sait comment s’harmoniser.  L’univers est créé dans un état parfaitement équilibré. Le masculin a un aspect féminin et le soleil a des énergies de lune.

Le yoga englobe les salutations au soleil et à la lune pour permettre une harmonie parfaite. Beaucoup de pratiquants utilisent les salutations à la lune ou Chandra Namaskar les jours où ils ont besoin d’entrer dans le côté féminin de la nature ou d’exploiter l’énergie de la lune.

La lune n’a pas de lumière et attire la lumière du Soleil. Chandra Namaskar suit le chemin tracé par Surya Namaskar avec quelques variations. Chandra Namaskar doit être pratiqué après le coucher du soleil. La lune a un impact profond sur nous avec ses différentes phases. Donc les salutations à la lune doivent être pratiquées en gardant à l’esprit les phases de la lune. Il est conseillé de pratiquer la série pendant les jours de pleine lune qui est le meilleur moment pour exploiter l’énergie de la lune.

Chandra Namaskar a été présenté au monde seulement au 20ème siècle par Swami Satyananda Saraswati dans ” Asana, Pranayama, Mudra, Bandha ” en 1969. Depuis, il y a eu quelques autres variations. Tirer parti de la puissance lunaire offre un grand nombre d’avantages pour le praticien. Voici quelques avantages de Chandra Namaskar.

  • Les Salutations à la lune ont un effet très apaisant sur le corps mais aussi sur l’esprit ;
  • Les Salutations à la lune sont également excellentes pour les jours où l’on se sent énervé ;
  • Les longues et profondes respirations amènent le pratiquant au moment présent et lui permettent de prendre une seconde pour réfléchir sur sa vie et ses actions ;
  • Le pratiquant apprend à être calme, attentif avec la suppression des tensions, et du stress ;
  • Avec les salutations au soleil, les yogis changent leur corps en chaleur. Depuis, il devient obligatoire de contrebalancer l’équilibre avec des salutations à la lune. Cela refroidit le corps et le prépare pour un autre jour ou un autre moment ;
  • Les Salutations au soleil activent l’esprit logique et rationnel sur le côté droit du cerveau. Les salutations à la lune activent le côté gauche du cerveau et apporte la créativité dans le corps. Cultiver l’énergie lunaire consciemment peut être très bénéfique pour les personnes impliquées dans des domaines créatifs ;
  • La pratique régulière des salutations à la lune améliore également la circulation sanguine dans le corps et élimine la léthargie, la somnolence excessive, l’insomnie et le stress. C’est idéal pour les organes viscéraux et augmente la flexibilité et la souplesse. Les respirations longues et profondes inclus dans chaque posture permettent au pratiquant d’éprouver un niveau élevé d’oxygène dans le corps, ajoutant ainsi des niveaux d’énergie plus élevés, éliminant les maladies liées à la respiration. En outre, il travaille sur la colonne vertébrale, les jambes, les bras, le dos et l’épaule en les étirant et en les renforçant ;
  • Améliorant le fonctionnement des glandes, les salutations à la lune active la glande surrénale, la glande thyroïde et équilibre le chakra du coeur comme elles travaillent sur l’ouverture de la cage thoracique et nettoient  les poumons. La pratique apaisante supprime la douleur du nerf sciatique, guérit des maux sexuels, élimine la constipation, améliore la confiance ;
  • La pratique de rajeunissement des salutations à la lune peut fonctionner comme un baume pour la douleur expérimentée dans le cycle de menstruations des femmes ;

Si vous êtes nouveau dans la pratique des salutations à la lune, il est conseillé de pratiquer la série dans un espace ouvert en regardant la lune. Cela apportera des avantages plus élevés et aidera également à augmenter la pratique de la méditation.

Déroulement de la Salutation à la Lune

Pour pratiquer Chankra Namaskar, placez vous face à un côté de votre tapis et non face à l’avant de votre tapis comme habituellement.

Débutez en position debout, les jambes à la largeur des hanches.

Croissant de Lune :

À l’inspiration, montez les deux bras vers le ciel, le bout des doigts entre en contact.

A l’expiration étirez tout le côté gauche de votre corps en faisant aller votre buste et vos bras vers la droite.

Revenez vers le centre et inspirez.

À l’expiration, faites de même à gauche : basculez les épaules et les bras vers la gauche pour étirer tout le coté droit.

Revenez au centre tranquillement à l’inspir.

Et à l’expiration, relâchez les deux mains vers le sol, en les plaçant de chaque côté du buste.

Maintenant, faites un grand pas vers la gauche.

Posture de la déesse :

Placez vos deux pieds pointant vers chaque côté de votre tapis.

A l’inspiration, montez vos bras vers le ciel.

Et à l’expiration, pliez vos coudes pour placer vos bras en chandelier, tout en pliant légèrement les genoux.

Autant que possible, vos genoux ne doivent pas dépasser vos chevilles.

Cependant, vous pouvez écarter un peu plus les jambes si cela est compliqué.

Inspirez et expirez ici.

Posture du triangle :

Ensuite, tendez les jambes à nouveau et placez vos bras tendus sur la ligne de vos épaules.

Ici, votre pied droit vient se placer à 45° par rapport au tapis.

Votre pied gauche regarde vers l’avant, il est parallèle au tapis.

Les deux bras sont toujours tendus de chaque côté du buste, aligner sur vos épaules.

Regardez vers l’avant (à gauche).

À l’inspir, amenez votre bras droit le plus loin possible vers l’avant, sans bouger vos jambes.

À l’expiration, placez votre bras droit vers votre pied droit ou votre jambe droite en posture du triangle.

Votre bras gauche est tendu vers le ciel.

Regardez vers le ciel.

Si cela est compliqué pour vous, vous pouvez vous aider d’une brique pour pratiquer cette posture.

Inspirez et expirez ici.

Puis redressez-vous.

Posture de la Pyramide :

Ensuite, dessinez un demi-cercle avec votre bras droit pour l’amener vers votre bras gauche.

Les deux mains sont de chaque côté de la jambe gauche (sur le sol ou posées sur la jambe gauche).

Ramenez la hanche droite vers l’avant du tapis, le talon droit se décolle légèrement.

Tournez vous vers l’avant du tapis.

Inspirez, regardez vers l’horizon et expirez, relâchez le front vers la jambe gauche tendue. 

Les deux mains viennent se poser sur le sol de chaque côté de la jambe gauche.

Fente basse :

D’ici, venez poser le genou droit au sol, à l’arrière du tapis.

Le pied droit repose complètement sur le sol.

La jambe gauche est désormais pliée.

Inspirez, montez les bras vers le ciel, penchez le buste légèrement vers l’arrière.

Le regard va vers le ciel.

À l’expiration, replacez vos deux mains à droite du pied avant (important pour comprendre la suite).

Ouverture de hanche et fin du cycle de l’autre côté :

À partir de là, bougez vos deux mains doucement vers le milieu du tapis, tout en ouvrant la hanche droite.

La jambe droite fait une rotation vers l’extérieur.

Les orteils droits viennent pointer vers le ciel et le talon est planté dans le sol.

Vous pouvez lever le talon gauche du sol pour plus de facilité.

Ouvrez la hanche gauche vers l’extérieur.

La jambe droite est tendue. Inspirez ici.

Ensuite, passez de l’autre côté en vous aidant des mains.

Soulevez les fesses et amenez le poids du corps vers la droite.

La jambe gauche est maintenant tendue, les orteils pointent vers le ciel, le talon gauche est dans le sol.

Tandis que la jambe droite est pliée, talon dans le sol ou légèrement décollé. 

Les deux mains sont placées devant le bassin, sur le tapis.

Fente basse :

Ensuite, nous allons reproduire la fente basse de l’autre côté.

On change donc le sens du tapis.

À l’expiration, on replace les deux mains de chaque côté du pied droit, le genou gauche se pose au sol.

Le pied droit est à plat, posé à l’avant du tapis.

À l’inspiration, levez les bras vers le ciel, le buste va légèrement vers l’arrière, le regard va vers le ciel.

À l’expiration, replacez vos deux mains de chaque côté du pied droit.

Inspirez ici.

Pyramide Pose :

Expirez, relevez la jambe gauche du sol, tendez la jambe droite.

Inspirez, regardez vers l’avant.

À l’expir, les deux mains de chaque côté du pied droit, le front va vers le sol.

Inspirez, redressez-vous, placez votre pied gauche à 45 degrés.

Reproduisez ensuite la posture du triangle de ce côté.

Le bras gauche monte vers le ciel.

Posture de la déesse :

On se redresse en contractant les abdominaux.

Replacez vos pieds pour la posture de la déesse : chacun pointe vers un côté du tapis.

À l’inspiration, montez vos bras vers le ciel et à l’expiration placez vos bras en chandelier en pliant vos coudes.

Pliez doucement vos genoux.

Prenez une grande inspiration et une grande expiration ici.

Puis tendez les jambes et placez vos bras tendus de chaque côté des épaules, sur la même ligne que le sol.

Crescent Moon Pose :

Faites un pas pour replacer vos pieds à la largeur des hanches.

D’ici, à l’inspiration, montez à nouveau les bas vers le ciel, bout des doigts les uns contre les autres.

Expirez vers la droite, le côté gauche s’étire.

Puis revenez au centre.

Enfin, expirez vers la gauche pour étirer le côté droit. 

Et revenez en Tadasana.

Résumé des postures

Vidéos